Accueil Monde

Des intérêts prélevés deux fois

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

La Gécamines est la plus grande entreprise d’État au Congo. Les documents que Le Soir a pu consulter révèlent que la société minière, dirigée par Albert Yuma, a ouvert une ligne de découvert de 30 millions de dollars auprès de la BGFI Bank en date du 15 septembre 2015. La Gécamines a douze mois pour rembourser, à un taux relativement élevé (11,5 %, auquel s’ajoutent diverses commissions et la TVA).

Jusque-là, rien de grave. Mais – surprise – les intérêts remboursés par la Gécamines ont en réalité été prélevés deux fois par la banque. Une fois automatiquement, et une seconde fois manuellement. Au total, entre octobre 2015 et mai 2016, c’est 2,7 millions de dollars qui ont été déduits manuellement par la BGFI, au détriment de la Gécamines. « Le directeur général m’a obligé à débiter doublement ces intérêts. Je lui ai fait comprendre le caractère irrégulier de l’opération et j’ai été menacé », témoigne Jean-Jacques Lumumba, désormais ex-employé de BGFI Bank.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs