Accueil Culture

L’Air Bach de Nicolas Godin

La moitié du duo versaillais Air sort son premier album solo, « Contrepoint », une interprétation à peine déguisée de Jean-Sébastien Bach

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Pendant qu’Air se promenait entre Le Voyage dans la lune, avec Georges Méliès, et Music For Museum, aux Beaux-Arts de Lille, Nicolas Godin travaillait sur un projet fou : succéder à Glenn Gould dans Le clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach. Le résultat ? Sa vision à lui d’une musique éternelle dont il est venu nous parler à Bruxelles.

« Contrepoint » est l’aboutissement d’un long travail…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs