Accueil Monde

«Si Hillary Clinton est élue, les quatre ans à venir s’annoncent très sombres»

Conservateurs, les chrétiens évangéliques du Colorado ne se résolvent pas à voter Hillary Clinton. Mais ils ne veulent plus entendre parler de Donald Trump.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 6 min

Kendal Casey Unruh n’avait jamais douté de ses choix, lors des précédentes élections présidentielles. Cette conservatrice chrétienne de Castle Rock, à une heure au sud de Denver, soutenait invariablement chaque candidat investi par le Parti républicain, au nom de la loyauté en politique, de son attachement aux libertés individuelles et religieuses, fondement du conservatisme rural américain. En 2016, le favori de cette opposante à l’avortement s’appelait Ted Cruz. Et puis Donald Trump est apparu, et l’univers de cette professeur de lycée à la Jim Eliot Christian School a basculé. Comment soutenir un candidat qui avait ignominieusement moqué en novembre 2015 un journaliste handicapé physiquement, quand on a soi-même perdu un fils autiste, atteint de cardiomyopathie, à l’âge de 6 ans ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs