Accueil

Le Ceta signé, Juncker fait la leçon au CDH, à Lutgen et à la Belgique

Le président de la Commission européenne est sorti de sa réserve. Il conseille à la Belgique de « réfléchir à son organisation institutionnelle ». Benoit Lutgen a quant à lui déjà répliqué à la colère de Juncker au sujet de ses accusations de « menaces de représailles » qu’aurait émises la Commission.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Le Ceta est-il frappé d’une malédiction ? Après sept années de négociations et renégociations, après un blocage wallon qui retardé le consentement des 28 et obligé à reporter le sommet UE-Canada prévu pour jeudi passé - sommet finalement convoqué vendredi soir pour ce dimanche, à la surprise générale - c’est finalement une panne de l’avion par lequel le Premier ministre canadien Justin Trudeau s’était envolé une première fois d’Ottawa, qui a occasionné un ultime retard de deux heures du fameux sommet.

Invalid Scald ID.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Martini Giorgio, lundi 31 octobre 2016, 16:00

    S'il y a quelqu’un qui doit se réveiller de son rêve de pouvoir et de gloire c'est bien Lutgen lui-même. Responsable d'un parti qui n'atteint pas 10% et en chute libre, il n'a que a remercie sa locomotive socialiste pour la voix qu'il a encore aujourd’hui et faire bien attention à ses mots pour n’être pas lâché par son patron PS.

  • Posté par Deloie Pierre, lundi 31 octobre 2016, 12:43

    Junker m'a énormément déçu... Bien sur que le chantage exercé par certains élus européens n'a pas été transmis par recommandé avec copie à toutes les autorités membres... Ce Luxembourgeois bourgeois se permet même d'expliquer la Belgique aux Belges avec le soutien, bien sur, de son compère si démocratique et anti-raciste Günther... Sans parler de sa politique passée au service de la fraude fiscale... Vous avez dit "politicien délinquant"?

  • Posté par Mine , lundi 31 octobre 2016, 9:44

    Juncker a enfin montré de l´autorité et sa critique était justifiée. Lutgen manque de professionalisme dans son vocabulaire; le fait qu´il ait traité Charles Michel de "collabo" lors de la rentrée parlementaire ou la commission européenne de "délinquant politique" c´est du sensationalisme, pas de la franchise. Et conclusion, les Wallons étaient dans leurs torts de ne pas avoir respecté les délais pour communiquer leurs critiques au gouvernement fédéral.

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 30 octobre 2016, 21:06

    Oui oui Mr Juncker, l'Europe des Régions c'est déjà maintenant, de même que l'Europe des démocraties locales et de leurs populations qui souhaitent s'informer et réagir sur ce qui leur arrive.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs