Accueil

Un besoin de 2.000 profs dans la capitale

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

L’évolution démographique pose un problème de briques. Et de bras, aussi. Avec la collaboration des universités ULB, VUB, UCL et Saint-Louis, l’Institut bruxellois de statistique et d’analyse (Ibsa) vient d’estimer le nombre de (nouveaux) professeurs qui seront nécessaires d’ici 2020 pour suivre l’augmentation du nombre d’élèves dans la capitale. Réponse : plus de 2.000. Entre 2013 et 2020, vu les croissances annoncées en maternelle (5,8 %), au primaire (13,2 %) et au secondaire (9,3 %), les instituteurs de maternelle devront passer de 3.673 à 3.895 unités, les instituteurs de primaire de 6.601 à 7.475 unités et les professeurs de secondaire de 10.056 à 10.927 unités. Les professeurs de cours philosophiques (religion/morale) passeront, eux, de 1.119 à 1.260. On résume : il faudra passer de 21.500 enseignants équivalents temps plein à 23.500. Soit, d’après l’étude, un besoin exact de 2.164 enseignants, en posant l’hypothèse, favorable et théorique, que toutes les classes sont tous les jours dotées d’un enseignant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs