Accueil Monde Union européenne

Départ chez Goldman Sachs: José Manuel Barroso est «irréprochable» sur le plan juridique

Le comité consultatif de la Commission ne voit rien de problématique au départ de Barroso chez Goldman Sachs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’ancien président de la Commission, José Manuel Barroso, n’a pas violé le devoir d’intégrité et de discrétion du Traité européen en acceptant le poste de directeur non exécutif à la banque d’affaires américaine Goldman Sachs, a conclu le comité éthique ad hoc de la Commission, dans un avis rendu public lundi.

►Lire la lettre du comité d’éthique consultatif

L’annonce en juillet dernier, du départ de l’ancien président vers cette banque connue pour son rôle dans la crise financière de 2008, avait fait tant de bruit que son successeur, Jean-Claude Juncker, s’était finalement résigné à transmettre le dossier au comité éthique indépendant de la Commission.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Marc Aubert, mardi 1 novembre 2016, 0:38

    Ça donne une bonne idée de la conception de l'éthique vue par les institutions (européennes sur ce coup-là mais pas que).

  • Posté par Marc Aubert, mardi 1 novembre 2016, 0:37

    Ça donne une bonne idée de la conception de l'éthique vue par les institutions (européennes sur ce coup-là mais pas que).

  • Posté par unknown, lundi 31 octobre 2016, 18:28

    C'est précisément là tout le probléme, et par conséquent l'UE fait partie du problème

  • Posté par Lambert Guy, lundi 31 octobre 2016, 18:18

    Et bien entendu, Mr Barroso n'a jamais favorisé Goldman Sachs durant son mandat car Mr Barroso ne savait pas qu'il allait se recycler che Goldman Sachs après son mandat et tous ceux qui peuvent penser que quelque chose ne tourne pas rond dans le système sont des suspicieux.

  • Posté par Lambert Guy, lundi 31 octobre 2016, 18:10

    Le jour où un dirigeant de Goldman Sachs sera jugé et emprisonné notamment par rapport à leur cynisme et aide à la Grèce à mentir à l'UE avant 2009, les riches accepteront de construire un nouveau monde pour éradiquer la pauvreté. Cela n'arrivera jamais.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs