Accueil Belgique Politique

La lettre de Di Rupo à Juncker: «Un rappel à l’ordre s’impose»

Le président du PS a écrit une lettre au président de la Commission européenne après des propos polémiques d’un commissaire européen.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste Temps de lecture: 2 min

Après les propos du commissaire européen Günther Oettinger qui considérait que la Wallonie était une « micro-région gérée par des communistes qui bloque toute l’Europe », Elio Di Rupo a pris la plume pour exiger un rappel à l’ordre «  qui s’impose avec célérité ». Il a ainsi écrit à Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, pour lui indiquer qu’il ne pouvait «  tolérer de telles déclarations  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Mine , mercredi 2 novembre 2016, 16:07

    En Wallonnie les syndicats et socialistes/PTB associés peuvent déclarer qu´ils veulent renverser le Gouvernement nouvellement installé. Il est possible aussi de bloquer les voies vers l´aéroport de Charleroi et bloquer l´autoroute . Les bourgmestres et la Police laissent faire. Ce n´est pas du tout normal et il ne faut pas s´étonner des interprétations de l´étranger..

  • Posté par Coquette Franz, mardi 1 novembre 2016, 17:44

    CETA: majorité en Wallonie PS/CDH que du mensonges !! Lugten bye,bye ! PS bienvenue PTB ! Vive le changement ! gg

  • Posté par Lizen Christian, mardi 1 novembre 2016, 18:30

    CETA La Wallonie a évité que des tribunaux privés règlent les différends entre états et multinationales. Qui veut être jugé par des shérifs? Malheureusement, l'Europe est gouvernée par les lobbies (voir Barroso...).

  • Posté par Lefevre J-l. , mardi 1 novembre 2016, 15:28

    En admettant même que nos "autorités nous bernent", ce qui reste à prouver, jamais l'arrogance et le mépris n'ont place dans l'arène politique. Sauf à renier sa qualité de démocrate en déniant à l'autre sa liberté d'expression.

  • Posté par Andre Georges-marc, mardi 1 novembre 2016, 14:54

    La position exprimée par la Wallonie relayait les inquiétudes suscitées par les "socialistes" et "CDH" dans le cadre d'une manipulation politique. Le fait est que l'accord CETA a été approuvé sans que l'on ne change la moindre virgule du traité à la satisfaction de tous. Wallons vos autorités vous bernent!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs