Accueil Opinions Chroniques

Theresa au pays des merveilles

La chronique de Paul De Grauwe.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

La confusion au sein du gouvernement conservateur de Theresa May est complète. Quatre mois après le référendum dans lequel une petite majorité des Britanniques choisit pour le Brexit, ce gouvernement ne sait toujours pas ce qu’il veut. Les signaux qui devraient nous aider à comprendre la stratégie du Premier ministre britannique ne montrent que le chaos.

Il y a un mois, Theresa May suggérait lors du congrès annuel du Parti conservateur qu’elle irait pour un Brexit dur. Theresa May était ferme : le contrôle de l’immigration était non négociable et une fin serait mise à la juridiction des juges détestés de la Cour européenne sur le sol britannique. Des déclarations qui fermaient la porte du marché unique pour la Grande-Bretagne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs