Accueil Société Régions Liège

Alami: pour Ylieff, on a perdu huit mois

L’imam radical de Dison va être expulsé. Mais cela aurait pu être fait depuis huit mois, estime le maïeur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

E nfin ! », commente Yvan Ylieff (PS), le bourgmestre de Dison, quant au rejet du recours de l’imam Shayh Alami par rapport à son expulsion. « Il a fallu 15 mois pour que l’arrêté pris par le gouvernement puisse être exécuté. » Heureusement, ajoute le maïeur disonais, cette décision n’est pas sujette à suspension, même si une procédure en cassation peut toujours être envisagée.

Selon le maïeur, Theo Francken (NV-A), le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, aurait dû mieux motiver l’arrêté dès le départ et le bétonner : « On a ainsi perdu huit mois. C’est déjà pas mal… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs