Accueil Belgique Politique

Cours de citoyenneté : le réseau libre songe à attaquer le décret

Le choix de mobiliser les juristes signale que le Segec ne lâche pas l’os.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

La menace se précise. Le Secrétariat général de l’enseignement catholique (Segec) songe bel et bien à attaquer en justice le décret créant l’éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC) – cours entré en vigueur à la rentrée dans le primaire et qui sera introduit dans un an dans le secondaire.

Dans le libre catholique, l’EPC ne fera pas l’objet d’un cours distinct. Elle sera dispersée dans les branches existantes (histoire, français…). Dans le réseau officiel (Communauté, communes, provinces), ainsi que dans les écoles libres non-confessionnelles qui le veulent, là, un cours distinct est créé.

Pour créer l’EPC sans gonfler la grille-horaire, on a fait passer le cours de religion/morale de 2 à 1 heure par semaine. L’heure ainsi libérée logera l’EPC.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs