Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: les portes, ces talons d’Achille

Bilan de l’opération Rosace de 2016. Les Bruxellois adaptent petit à petit leurs portes d’entrée. Mais 38 % d’entre elles sont encore estimées peu sûres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Prévenir les cambriolages, c’est le but de l’opération Rosace organisée chaque année dans notre Région. Elle vise à sensibiliser les Bruxellois à la prévention des cambriolages via la sécurisation des portes d’entrée. L’opération de cette année a vu une baisse de 40 à 38 % de portes à risque par rapport à 2015. Le nombre de vérifications a quant à lui diminué à cause d’une campagne plus ciblée.

La rosace, c’est une pièce mécanique qui empêche un éventuel cambrioleur d’arracher le cylindre d’une serrure pour forcer votre porte. C’est aussi le nom d’une opération de grande ampleur menée chaque année pour sensibiliser le citoyen à prendre des mesures destinées à dissuader les cambriolages.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs