Accueil Monde

A Janesville, la guerre des murs entre Donald Trump et Paul Ryan

Le Soir et six journaux européens ont envoyé douze journalistes sillonner l’Amérique avant les élections. Dans la petite ville du Wisconsin, un symbole de la division au sein du parti républicain

- Temps de lecture: 2 min

Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, incarne parfaitement le malaise républicain vis-à-vis de Donald Trump. Il avait déjà pris ses distances avec le candidat à la présidence, s’attirant ainsi les foudres du parti (une attitude qui avait bien failli lui coûter son poste). Aujourd’hui, il récidive en déclarant avoir voté « pour le candidat républicain », sans le nommer.

Ryan appartient à une famille illustre de Janesville, jolie petite ville historique avec ses maisons typiques du style géorgien et ses jardins bien entretenus. Il possède d’ailleurs une belle demeure ancienne estimée à un demi-million de dollars. Construite à la fin des années 20 par George Parker, le « père » du stylo plume, la maison de Ryan est devenue, depuis quelques temps, le théâtre d’une bataille politique.

Un vote par défaut

Durant les primaires de cet été, des centaines de manifestants furieux s’en sont pris aux murs qui entourent les 500 m2 de la villa. Leur slogan : « Si tu ne veux pas d’un mur pour ton pays, enlève donc le tien ». Ils protestaient en fait contre les prises de position de Ryan concernant les accords de libre-échange et son opposition aux autres « murs » promis par Trump. Il avait d’ailleurs dénoncé le discours raciste du milliardaire et son attitude vis-à-vis des américains musulmans et des mexicains. Janesville a été durement touchée par la désindustrialisation, notamment avec la fermeture de l’usine General Motors et la suppression de 7000 postes.

Dans les jardins qui entourent la demeure « fortifiée », et surveillée, de Ryan, les pancartes pro-Trump sont rares. La plupart des voisins préfèrent afficher leur soutien à Paul Ryan. Et ceux qui acceptent de parler des élections affirment qu’ils continueront de voter républicain. Mais le cœur n’y est pas.

Invalid Scald ID.

Invalid Scald ID.

Invalid Scald ID.

Invalid Scald ID.

Invalid Scald ID.

Invalid Scald ID.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs