Accueil Monde France

Un chef de l’ETA arrêté en France

L’ETA, fondée en 1959, est tenue pour responsable de la mort de plus de 800 personnes en plus de 40 années de lutte armée pour l’indépendance du Pays basque et de la Navarre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Mikel Irastorza, un des principaux chefs de l’organisation séparatiste basque ETA encore en fuite, a été arrêté samedi dans le sud de la France, a annoncé à Madrid le ministère espagnol de l’Intérieur.

Le ministère présente Mikel Irastorza comme «le plus haut dirigeant actuel du groupe terroriste ETA qui échappait à la justice». Il a été interpellé «à l’intérieur d’une habitation de la localité française d’Ascain, dans les Pyrénées-Atlantiques», a-t-il précisé dans un communiqué.

L’opération - qui vise «la structure dirigeante de l’ETA» - a été menée par des agents de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) en collaboration avec la Garde civile espagnole. Le ministère a évoqué la possibilité d’autres arrestations, durant l’opération «toujours en cours» samedi matin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs