Proche-Orient: «La Belgique peut agir contre les annexions annoncées par Israël»

Manifestation palestinienne contre le plan d’annexions de Binyamin Netanyahou, le 30 mai à Naplouse.
Proche-Orient
Entretien
La gendarmerie française a ressorti l’avis de recherche au nom de Félicien Kabuga, peu après son arrestation, le 16 mai dernier près de Paris.
Image=d-20191202-3XJP3U_high[1]
Le président Xi Jinping vit des moments difficiles sur la scène diplomatique mondiale.
Le dernier rapport du Service européen d’action extérieure pointe du doigt la Russie et la Chine.
Sophie Wilmès se rend au 16, rue de la Loi, tous les jours. Pour se concerter avec ses proches collaborateurs. Et entamer une litanie de réunions virtuelles.
La Chine, d’où est partie l’épidémie de Covid-19, essaie par tous les moyens de se racheter en apportant de l’aide médicale - ici, une équipe sanitaire chinoise arrivée mercredi à Rangoun, en Birmanie.
Répartis en brigades, les médecins et infirmiers cubains parcourent la planète depuis 1963, année où Fidel Castro envoya un premier contingent médical en Algérie.
Livraison de masques chinois à Bologne en Italie.
On peut raisonnablement craindre que la «
crise
» n’a pas encore atteint son paroxysme. Trop tôt pour l’autopsie…
Coronavirus oblige, la cérémonie marquant l’accession de la Macédoine du Nord à l’Otan a eu lieu en très petit comité, lundi dernier au siège de l’Alliance à Bruxelles.
Marc Pecsteen, ambassadeur de Belgique à l’ONU
Patrick Nothomb.
RTX7888Q
L’UE et la Turquie tentent de trouver une sortie de crise et de réchauffer des relations devenues glaciales.
«
On verra ce que l’on peut faire de plus dans les jours à venir
», a indiqué vendredi le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, à Zagreb.
Migrants et forces de police antiémeute se font face de part et d’autre de la frontière, au poste du village grec de Kastanies.
David Frost, entré au Foreign Office en 1987, n’a rien du prototype du diplomate britannique racé et charmeur.
ContreCNN_BELGAIMAGE-141946981
La ministre française Parly
: la coalition contre Daesh «
reprend progressivement ses opérations
».
Dans son discours d’une petite dizaine de minutes prononcé en français, le roi Philippe a insisté sur le fait que dans le monde, un enfant sur cinq subit l’impact négatif d’un conflit armé.