Accueil Économie

L’industrie wallonne pénalisée par la bulle photovoltaïque

Les industriels wallons de la chimie et de la pharma refusent d’être les dindons de la farce du déficit de financement de la bulle photovoltaïque. Qui pourrait doubler l’écart de coût qui les pénalise déjà vis-à-vis de leurs homologues flamands.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Les particuliers ne sont pas seuls menacés par la sortie d’Elia, le gestionnaire de réseau refusant de supporter seul le déficit de financement de la bulle photovoltaïque wallonne (nos éditions du 8 novembre). Les industriels sont également potentiellement concernés, et ne se privent pas d’en exprimer la crainte. C’est le cas, en particulier, des entreprises des secteurs chimique et pharmaceutique qui, fédérées sous l’ombrelle d’essenscia, représentent plus de 70.000 emplois en Wallonie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs