Accueil Monde

Belgique, France, Chine: les pays insultés par Trump avant son élection (infographie)

Que ce soit durant ses discours, ses interviews ou sur les réseaux sociaux, Donald Trump n’a pas sa langue dans sa poche.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

Ce n’est plus un secret pour personne : Donald Trump n’a pas toujours fait preuve, durant sa campagne, d’un sens aigu de la diplomatie. Que ce soit lors de ses discours, de ses interviews ou sur les réseaux sociaux.

« La France n’est plus la France »

Véritable adepte des punchlines en tout genre, il n’a – pour rappel – pas hésité à qualifier Bruxelles de «  trou à rat  » au mois de janvier, avant de se rétracter six mois plus tard et d’affirmer que, finalement, «  la Belgique est une belle ville  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 10 novembre 2016, 11:36

    Les politiques peuvent-ils dire n'importe quoi, injurier, se faire passer pour des racistes, des gros durs, ... pour penser que tout sera oublié dès qu'ils auront obtenu ce qu'ils veulent. On voyait déjà Mr Trump la jouer beaucoup plus cool dès qu'il a été élu. Cela ne décridibilise-t-il pas les campagnes électorales?

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs