Accueil Société

Kazakhgate: quand Armand De Decker remet une fiche de la Sûreté de l’Etat à Claude Guéant

Armand De Decker nie avoir travaillé en sous-marin pour l’Elysée dans le dossier du Kazakhgate. De nouvelles révélations du « Vif / L’Express » tendent à montrer le contraire.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les informations s’enchaînent et elles ne sont pas favorables à Armand De Decker dans l’affaire dite du Kazakhgate. Pour rappel, Le Soir et Mediapart révélaient samedi dernier que, financé par Patokh Chodiev, mandaté par l’Élysée, l’ancien président du Sénat Armand De Decker était bien intervenu auprès du ministre Stefaan De Clerck (CD&V) et du cabinet de la Justice pour tenter d’influer sur le sort judiciaire de son client. Ce jeudi, Le Vif / L’Express

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par ZONING INDUSTRIEL , vendredi 11 novembre 2016, 12:28

    La chaudière a Despy a coté de cela c'est petit zizi

  • Posté par Vigneron Gérard, vendredi 11 novembre 2016, 11:47

    Chastel doit faire comme il y a 12 ans à Charleroi: nettoyer les écuries du MR

  • Posté par Delsaux Francois, vendredi 11 novembre 2016, 9:08

    Comme si les loups se mangaient entre eux !!!!! Et malgré tout il faudrait en rire ???

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs