Screen-Shot-2019-05-07-at-10.41.45-PM
3d5ecdc_629920487-la-loi-de-teheran-photo01
BM01904
L’art contemporain avec son marché, ses figures, ses outrances, son public est une source d’inspiration féconde pour le cinéma.
Dans «The green knight», les deux personnages féminins qu’incarne Alica Vikander donnent aussi du sens au voyage initiatique effectué par le chevalier Gauvain (Dev Patel).
Ce cinquantième film sonne comme un journal intime où le réalisateur se livre.
PHOTOGRAMME_018
PHOTOGRAMME_026
5293120
True mother
1. FC_02938_R
12062019-IMG_0632
MV5BMzAyYmEzN2UtNDIwNS00NDJmLTlmZGItM2FiMzVjYTA5YjU4XkEy_004
2399922
HWB 16
5349812
Le choix de la rédaction
  1. La pratique du vélo décolle partout dans le pays.

    L’engouement pour le vélo booste tout un écosystème

  2. Belga

    Remco Evenepoel: «Je veux donner l’assist à Wout van Aert»

  3. Raoul Servais.

    Raoul Servais, le magicien d’Ostende, mis à l’honneur au Musée BELvue

La chronique
  • La chronique «Déjà vu»: Petits torpillages entre amis

    Le 17 septembre dernier, sur ordre de l’Élysée, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, rappelait à Paris les ambassadeurs de France en poste aux Etats-Unis et en Australie, suite à la résiliation par Canberra d’un contrat de 56 milliards d’euros pour l’achat de douze sous-marins français en faveur de submersibles américains.

    Si la mesure diplomatique est d’une gravité exceptionnelle – jamais cette étape n’avait été atteinte –, les relations de la France avec les Etats-Unis et l’Australie ont historiquement toujours été houleuses et compliquées.

    Vis-à-vis de Washington, tout avait pourtant bien commencé. La France participa activement à la guerre d’Indépendance américaine contre la Grande-Bretagne et, cent ans plus tard, en 1886, elle offrit à la jeune nation son monument le plus emblématique en gage d’amitié : la statue de la Liberté, œuvre du sculpteur français Auguste Bartholdi.

    Tout se gâta durant la Deuxième Guerre mondiale. Dès 1941, le président Franklin...

    Lire la suite

  • Le distributeur de cash n’est pas préhistorique pour tout le monde

    Il y a quelques dizaines d’années, la Belgique comptait sur son territoire deux réseaux de distributeurs de cash. Progrès incroyable, l’existence d’un appareil Mister Cash ou Bancontact – c’étaient leurs noms – marquait les premiers pas de la possibilité pour le client de gérer ses retraits d’argent de façon autonome, où il voulait, quand il voulait. En 1989, les banques belges ont fusionné ces deux réseaux concurrents : c’était une très bonne...

    Lire la suite