Le choix de la rédaction
  1. Georges-Louis Bouchez
: c’est peu dire que les libéraux sont remontés contre leur président.

    Vivaldi: par son casting bleu, Bouchez met le feu au MR

  2. Autour du Premier ministre Alexander De Croo (à l’avant-plan, au centre), la nouvelle coalition fédérale est désormais en place.

    Gouvernement fédéral: des jeunes, des femmes, des néophytes - un casting insolite

  3. Une retraite de 1.500 euros net par mois pour tous
: l’objectif est-il atteint, comme le pense Georges-Louis Bouchez, ou non
?

    Pension minimum: proche de 1.500 euros, mais pour une carrière complète

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 70»: les symptômes

    Ces derniers jours, il se passe un truc incroyable.

    Tout le monde a un doute.

    « Je me demande si je l’ai pas. » En d’autres temps, c’est une phrase qui ne voudrait pas dire grand-chose. Aujourd’hui, on sait. On sait dans la minute et au moment où on l’entend, on recule d’un mètre et on attrape son masque.

    C’est le petit qui rentre de l’école à midi parce qu’il a vomi trois fois dans la (à côté, en fait) poubelle de la cour. « Mais ça va, qu’il dit en relevant la tête de son GSM avec un grand sourire, le vomi c’est pas dans les symptômes. »

    C’est la sœurette qui est fatiguée, qui a mal à la tête. « Mais c’est peut-être parce que j’ai gardé mon masque huit heures d’affilée. »

    C’est la copine qui a vu que « si, si, la diarrhée, c’est un symptôme. Mais bon, hier aussi, j’ai pris un Triple Whopper au Burger King. Avec un milk-shake banane. C’est peut-être ça. »...

    Lire la suite

  • Oui, la Belgique a besoin d’un «plan de confiance»

    La Vivaldi sera ce que ses ministres en feront.

    Soit un « kibbelkabinet », un gouvernement des chamailleries comme on a surnommé l’équipe Michel, tant il sera complexe d’harmoniser les humeurs et les idéaux des sept partis à la table.

    Soit une coalition de la rupture. La rupture avec le mode de fonctionnement politique des dernières années, trop souvent basé sur « la dureté et la violence des propos, la polarisation », voire « le...

    Lire la suite