Accueil Belgique

Paul Magnette: «La Wallonie a besoin d’un patriotisme économique»

Le discours d’André Antoine a donné le coup d’envoi des Fêtes de Wallonie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Le théâtre royal de Namur a accueilli ce samedi toutes les autorités politiques du pays, dont le Premier ministre Charles Michel, pour la séance officielle qui marque chaque année les Fêtes de Wallonie.

André Antoine (CDH), président du parlement, a été le premier a s’exprimer. Il en a profité pour souligner les importantes réformes qui marquent la rentrée de l’assemblée régionale et notamment l’ouverture aux citoyens : dépôt de pétitions et interventions dans le travail législatif. Une évolution inédite largement inspirée du système parlementaire du Québec, par ailleurs invité d’honneur des fêtes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs