Autriche: des élections législatives «comme si de rien n’était»

Sebastian Kurz au dernier jour de sa campagne, vendredi à Vienne
: l’ex-chancelier devrait reconquérir le pouvoir à l’issue des élections de ce dimanche. Mais l’incertitude est totale sur le cap que prendra son gouvernement.
Reconduit à son poste de président du Conseil, Giuseppe Conte, entré par la petite porte, n’a plus l’intention de se contenter d’un strapontin.
Le président Sergio Mattarella a mené les consultations pour pouvoir former un nouveau gouvernement.
Le logiciel «
La Bestia
» a permis à La Ligue de prendre continuellement le pouls de ses militants et de l’opinion publique.
Parmi les 356 passagers, 103 mineurs. En raison du surnombre, «
beaucoup doivent dormir à même le sol, serrés
», explique Laura Garel, de SOS Méditerranée.
Monica Frassoni
Le raisonnement est connu, en substance
: le paysage politique hérité des élections du 26 mai est ingérable.
Matteo Salvini.
Mattarella, un Sicilien né dans un berceau démocrate chrétien.
Le scrutin qui se tiendra avant les législatives du 6 octobre s’annonce très ouvert.
Les 17
% de la Ligue aux législatives de mars 2018 sont devenus 34
% aux européennes de mai, et les sondages le créditent actuellement de 36 à 38
% des intentions de vote.
Selon Nicu Popescu, «
faire cette coalition était plus important pour nos concitoyens que les divergences de politique extérieure
».
Elio Di Rupo et Paul Magnette
: «
une seule et unique solution
».
L’élection des présidents des commissions parlementaires est un événement capital dans la répartition des influences sur les processus législatifs au sein du parlement européen.
Maxime Prévot, président des démocrates humanistes, dit non au coquelicot.
belgaimage-150862336-full
Aucune étude n’indique que des villes ayant accueilli un Grand Départ ont vu la pratique du vélo progresser.
En Wallonie jusqu’ici, le MR (Willy Borsus et Charles Michel) a à peine été invité à la table pour l’apéro. Pas pour le plat principal. © Belga.
Willy Borsus réagit à l’idée lancée par Jean-Marc Nollet.
Sebastian Wippel, le candidat principal du parti d’extrême droite (AfD), rate de peu la prise de Görlitz, ville laboratoire et symbole de la montée de l’extrême droite dans l’ex-RDA.
Le Front Altair, sur la photo, transportait une cargaison de naphte à destination de Taïwan. Trois explosions avaient eu lieu à bord.