«
Toute ma vie, j’ai défendu les mêmes idées. On peut dire que je radote mais je suis fidèle
», rappelle Laurent Joffrin.
L’ex-basilique sera ouverte aux prières musulmanes après que le Conseil d’Etat turc a annulé son statut actuel de musée.
Les Canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig sont détenus depuis 2018 en Chine.
Le roi Baudouin arrive à l’aéroport de Léopoldville où il est accueilli par les nouveaux dirigeants du Congo, le président Kasa-Vubu (à gauche) et le Premier ministre Lumumba (au centre).
En ne respectant pas les mesures imposées par le lockdown, Dominic Cummings a mis Boris Johnson dans un fameux embarras.
Franklin Delano Roosevelt n’a pas hésité à opérer une rupture nette et franche avec le passé économique de son pays.
BELGAIMAGE-162992314
La vie d’Hosni Moubarak - ici, en décembre 2018 - s’était arrêtée le 11 février 2011, lorsque les événements – le printemps arabe et l’attitude de l’armée, dont il venait – l’ont forcé à la démission.
Giorgia Meloni véhémente à la tribune, lors de la récente campagne électorale régionale en Emilie-Romagne, le 24 janvier dernier à Ravenne.
Depuis son élection à la tête de la CDU en décembre 2018, Annegret Kramp-Karrenbauer n’a jamais réussi à se démarquer de la chancelière Angela Merkel ni à imposer sa marque.
En tenant plus de 200 meetings dans la région, Salvini avait transformé le scrutin en un référendum sur sa personne dans l’espoir d’exiger des élections anticipées en cas de victoire.
Sur la sellette, Emir Kir passera devant la commission de vigilance du PS bruxellois la semaine prochaine. © BELGA.
Nizar Trabelsi
: la légalité de son extradition par la Belgique est soumise à la justice américaine.
Jean-Marc Nollet avertit : « Ecolo ne montera pas dans un gouvernement par défaut, juste pour mettre la N-VA dehors. »
«
On ne pouvait se contenter du  business as usual . Il faut se re-réfléchir, pas se réinventer
», juge Sophie Wilmès, la Première belge en affaires courantes.
Le parlement flamand.
En Espagne ce week-end, la surprise a été créée par le parti d’extrême droite Vox qui a plus que doublé son nombre de sièges, passant de 24 à 52, pour devenir le troisième parti d’Espagne. Et affaiblir encore le Premier ministre socialiste sortant Pedro Sanchez. © AFP.