Accueil Opinions

Vincent Seron: «Les mettre tous en prison, c’est du court terme»

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Pour Vincent Seron, chaque pays confronté au phénomène des « returnees » a sa méthode ou en improvise une.

Que faire avec ces Belges qui reviennent de Syrie ou d’Irak ?

La Belgique a une politique et des lois en la matière avec un principe qui est l’incarcération de tout « returnee ». On peut le comprendre à certains égards puisque le facteur de risque est très élevé. En laisser passer un à travers les mailles du filet peut avoir des conséquences dramatiques. L’expérience montre que les « returnees » sont particulièrement dangereux, notamment dans les attentats commis en Europe.

La prison, la bonne solution ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Carte blanche Archivage: que racontent les «Uber Files» du fonctionnement de notre démocratie?

La sauvegarde de nos démocraties passe par la mise en place de règles claires de gestion de l’information et la préservation à long terme des processus et actions qui ont contribué à l’élaboration des décisions politiques. L’épisode des « Uber Files » nous montre que nous délaissons ce principe et permettons aux sociétés privées de nous dicter ce qu’il restera de notre histoire…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs