Accueil Belgique Politique

Le profil type du royaliste? Une Wallonne, croyante et peu diplômée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les auteurs de l’étude dressent en quelque sorte le profil des partisans de la monarchie : on les trouve davantage en Wallonie qu’en Flandre, parmi les croyants et pratiquants plus que les non-croyants, parmi les femmes plutôt que les hommes et chez les moins diplômés plus que les universitaires. Voilà qui explique de manière structurelle la diminution des monarchistes, explique le politologue Bart Maddens, l’un des auteurs de l’étude : «  Les plus croyants/pratiquants sont les plus royalistes. La sécularisation entraîne donc une diminution des royalistes. Autre facteur structurel : l’éducation. Car il y a une corrélation entre niveau d’études et monarchiste : les universitaires/diplômés du supérieur sont moins royalistes que les personnes moins éduquées. Et comme le nombre de diplômés augmente, le nombre de royalistes diminue.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs