Accueil Belgique

Les réponses politiques se font trop attendre

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au contraire de la France par exemple, ni la Belgique ni la Wallonie ne disposent de plan Alzheimer recensant les initiatives contre la maladie, énonçant les objectifs et fixant les moyens d’action nécessaires pour les prochaines années. Annoncé depuis plusieurs années en Wallonie, le document devrait finalement prendre place dans un plan plus large sur l’accompagnement du vieillissement et de la dépendance. Avec cinq objectifs : améliorer le dépistage, la prise en charge, fédérer davantage les opérateurs actuels, accentuer la sensibilisation et offrir un cadastre des initiatives actuelles.

Le cabinet du ministre wallon de la Santé Maxime Prévot y travaille tout en restant assez vague sur un calendrier de présentation. Quelques mois ? Quelques années ? « Ce qui compte c’est la qualité et la pertinence du plan », affirme le ministre wallon, prolongeant du coup l’impatience des responsables de la Ligue Alzheimer par exemple.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs