Accueil Belgique

Francken espère un accord sur la fouille des GSM et ordinateurs des réfugiés

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration espère aboutir à un accord au sein du gouvernement dans les prochaines semaines.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken, espère aboutir à un accord au sein du gouvernement dans les prochaines semaines sur un cadre légal autorisant le contrôle des téléphones et ordinateurs portables des demandeurs d’asile, a-t-il indiqué mercredi en Commission de la Chambre en réponse à des questions d’Emir Kir (PS) et Katja Gabriëls (Open Vld).

Comme le Danemark, la Norvège et les Pays-Bas

Ce dispositif fera partie d’un projet de loi transposant une directive européenne en matière d’asile. Selon M. Francken, le texte devrait être transmis au début de l’année prochaine au parlement, une fois que le gouvernement l’aura approuvé et que le Conseil d’Etat aura remis son avis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs