Accueil Économie

Benjamin Wayens (ULB): «Il faut plus de planification et de régulation»

Avec Jean-Pierre Grimmeau, il est le coauteur d’un Courrier hebdomadaire du Crisp consacré au déclin du commerce. Il avance également des pistes pour répondre à la saturation commerciale actuelle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

L’offre commerciale a fortement évolué. En remettant ces mutations en perspective sur une période longue (septante ans), les auteurs de l’étude publiée par le Crisp apportent quelques nuances aux analyses précédentes. Et une foule d’enseignements, que résume Benjamin Wayens.

Le déclin commercial des centres-villes est-il confirmé par votre étude ?

On ne peut pas conclure cela pour tous les centres-villes. Si on envisage le nombre de commerce ou la surface commerciale, on n’arrive pas aux mêmes résultats. Et cela varie selon qu’on évoque le cas de Bruxelles ou d’autres centres-villes moyens. Et si on recense moins de commerces en Belgique depuis les années 50, ce n’est pas le cas de la surface consacrée au commerce car les magasins sont de plus en plus grands.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs