Accueil Société

Climat: l’inconnue Trump subsiste

Pour le secrétaire d’Etat américain John Kerry, il sera difficile au successeur d’Obama de balayer les progrès réalisés sur le dossier climatique. Trop de forces s’y opposent. Un couplet plutôt optimiste. Mais que tout le monde ne chante pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C’est une de ses dernières interventions devant une conférence des Nations unies en tant que secrétaire d’Etat américain. Et John Kerry a fait comme d’habitude sur ce sujet qu’il affectionne : inspiré, incisif, intransigeant. Devant une salle de presse plus que comble, mercredi à Marrakech, il ramasse ses opinions. Un brin d’optimisme : l’accord de Paris est un texte inédit, ambitieux, inespéré. Qui a été ratifié beaucoup plus rapidement que prévu et est entré en vigueur avec des années d’avance. « Des fondations » qui ne laissent aucun pays isolé. Qui fournit des outils pour aider les pays en développement, surtout les plus vulnérables. Et permet d’accroître régulièrement les ambitions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs