Accueil Société Régions Brabant wallon

«Le droit doit être au service du citoyen»

Un Wavrien doit faire appel à un avocat de Bruxelles pour se défendre. Un remboursement est en cause. Mais qui doit de l’argent à qui ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Que faire quand on n’est pas content de son avocat ? Un Wavrien espérait pouvoir compter sur un autre avocat du barreau du Brabant wallon mais, après en avoir consulté plus d’un, il s’est rendu compte que la possibilité lui en était interdite et que, pour se défendre, il lui faudrait aller rechercher du renfort chez un ténor de Bruxelles. « Il faut que les justiciables du Brabant wallon le sachent, nous lâche Simon, passablement énervé et soutenu par son père, Éric. Car, pour moi, le droit est au service du citoyen et non l’inverse. »

Tout commence le 19 novembre 2003 quand Simon, encore mineur pour quelques mois, décide sur un coup de folie d’utiliser de l’argent qu’il a reçu de sa grand-mère pour acheter une moto de cross d’occasion, une Honda CRF 450. Vu qu’il n’a pas son permis, son père veut immédiatement stopper la transaction et fait ainsi appel à son avocat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs