Accueil Monde

Kabila nomme Premier ministre Samy Badibanga, exclu deux fois de l’UDPS

Badibanga, exclu deux fois de l’UDPS, pour incarner l’opposition ? Kabila a préféré la stratégie politique à une gestion rassembleuse de la transition.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Mardi, le président Joseph Kabila avait promis de nommer « incessamment » un Premier ministre issu de l’opposition et ayant pris part au récent dialogue organisé à Kinshasa. Sur ce plan-là, il a tenu parole : il a nommé ce jeudi Samy Badibanga, présenté comme faisant partie de l’UDPS, qui reste un important parti d’opposition.

Mais rien n’est simple au Congo, surtout en politique : Badibanga avait bien été élu au Parlement en 2011 sur les listes de l’UDPS, dont il est membre depuis 1994. Mais Etienne Thsisekedi, l’homme fort de l’UDPS qui était arrivé deuxième à la présidentielle de cette même année remportée par Joseph Kabila, avait exigé que les 42 élus de l’UDPS boycottent l’Assemblée. Certains avaient obéi, dont son fils, Félix Thsisekedi, mais la plupart -33, dont Samy Badibanga- avaient continué à siéger. Ils formaient, il est vrai, le principal groupe d’opposition au Parlement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs