Accueil Monde

France: trois personnes arrêtées en lien avec un attentat avorté remises en liberté

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Trois hommes arrêtés mardi et soupçonnés d’être des complices de Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien accusé d’avoir voulu commettre un attentat contre une église proche de Paris en 2015, ont été remis en liberté, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Un quatrième homme, également interpellé mardi, et dont l’empreinte génétique a été retrouvée sur un gilet pare-balles, était lui toujours entendu par les enquêteurs, une garde à vue qui peut durer jusqu’à samedi avant une éventuelle présentation devant un juge d’instruction antiterroriste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs