Accueil Société

L’aluminium, assassin de nos anguilles sauvages?

Les anguilles sauvages européennes sont au bord de l’extinction. La cause ? Une contamination environnementale à l’aluminium, selon une équipe de l’UCL. Pour vérifier cette hypothèse et financer sa recherche, elle lance une campagne de crowdfunding.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En un claquement de doigts, plus rien ou si peu. De l’Ourthe à la Semois, imaginez les rivières wallonnes grouillant d’anguilles sauvages à en être presque visqueuses. En Belgique, France ou encore aux Pays-Bas, le poisson en forme de serpent sustentait jadis nombre d’Européens. Et puis, au début des années 80, les populations d’anguilles ont brutalement perdu des effectifs. L’effondrement s’est produit à une vitesse fulgurante. Seul 1 % du stock d’anguilles initial a survécu.

Que s’est-il passé ? Barrages trop nombreux, parasites agressifs, surpêche, perturbation des courants océaniques, de nombreuses hypothèses ont été envisagées. En vain. Selon l’équipe dirigée par le Pr Jean-François Rees, océanologue (UCL), l’hécatombe pourrait résulter d’une contamination massive à l’aluminium, ce même métal tant controversé pour la santé humaine. Pour réaliser les expériences permettant de l’objectiver, le Pr Rees lance une campagne de crowdfunding.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs