Accueil Monde

Washington met en garde Damas et Moscou contre les «atroces» bombardements à Alep

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La conseillère américaine à la sécurité nationale Susan Rice a condamné samedi les « atroces » bombardements qui ont visé des hôpitaux dans les quartiers rebelles de la ville syrienne d’Alep, mettant en garde Damas et Moscou contre les conséquences de tels actes. « Les Etats-Unis condamnent fortement les terribles attaques contre des installations médicales et des travailleurs humanitaires. Il n’y a pas d’excuse pour ces actes atroces », a déclaré Mme Rice. « Le régime syrien et ses alliés, la Russie en particulier, sont responsables des conséquences immédiates et sur le long terme de tels actes ».

Barack Obama est arrivé dans la nuit de vendredi à samedi à Lima, ultime étape de son dernier déplacement à l’étranger en tant que président des Etats-Unis, pour participer au sommet qui regroupe les 21 économies de l’Asie-Pacifique. Le président russe Vladimir Poutine est également présent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs