Accueil Monde Union européenne

Koert Debeuf: «L’Europe doit s’intéresser au Moyen-Orient»

Un groupe de réflexion vient de voir le jour à Bruxelles. Le Belge Koert Debeuf en prend la direction. Pour lui, s’intéresser à la région est loin d’être un luxe.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Un nouveau « think tank » a vu le jour cette semaine à Bruxelles. Il aura comme thème le Moyen-Orient et disposera au départ d’un financement privé en provenance du monde arabe. Le Belge Koert Debeuf, 42 ans, prend les rênes de cet institut qui est une nouvelle branche du « Tahrir Institute for Middle East Policy » (on dira Timep), basé à Washington.

Historien de formation, Debeuf n’est pas n’importe qui : il a entre autres servi de conseiller et de porte-parole à Guy Verhofstadt lorsqu’il était Premier ministre, mais il vient surtout de passer cinq ans au Caire, de 2011 à cette année, comme envoyé du groupe libéral du Parlement européen. Nous l’avons rencontré.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs