Accueil Société Régions Liège

Le bourgmestre Willy Demeyer veut ouvrir une «salle de shoot»

A deux pas de Maastricht, Liège est confrontée à la toxicomanie. Le député bourgmestre de Liège, Willy Demeyer (PS), veut s’attaquer à la problématique. Sur trois fronts : une relance de Tadam pour l’aspect traitement, une salle de consommation et un système pour encadrer le marché du cannabis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les autorités liégeoises sont lucides. La toxicomanie est un réel problème. « Depuis mai-juin, nous devons être honnêtes, nous constatons que le phénomène est effectivement plus visible qu’avant  », appuie le député-bourgmestre PS de Liège, Willy Demeyer. Ce dernier est également en charge de la réflexion sur le sujet au sein de son parti dans le cadre du chantier des idées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs