Accueil Économie

Les Belges ne sont pas opposés aux assurances basées sur leur comportement au volant

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les Belges ne sont pas particulièrement opposés à partager les données sur leur comportement au volant avec les assureurs en échange de récompenses ou de meilleurs services, ressort-il d’une enquête menée par Deloitte, dont fait écho De Tijd mercredi.

Selon le sondage effectué auprès de 15.000 consommateurs européens, dont 1.400 en Belgique, quatre Belges sur dix se déclarent prêts à partager ces données avec les assureurs, tandis qu’ils ne sont que trois sondés sur dix aux Pays-Bas et un sur quatre en Allemagne à y être favorables. Quatre Belges interrogés sur dix se disent par ailleurs «neutre» et deux sur dix affirment avoir «de fortes inquiétudes». «Ces résultats montrent que la Belgique représente un marché idéal pour tester les assurances basées sur les données télématiques», estime Deloitte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs