Accueil Société

Le jeu d’échecs s’installe dans nos classes

Les échecs développent chez l’enfant une foule de capacités. La Communauté française l’a enfin compris.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le jeu d’échecs inquiète souvent ceux qui ne le connaissent pas. Ses règles paraissent compliquées. En réalité, elles ne le sont guère. Et il ne faut pas posséder les talents d’un as international pour éprouver du plaisir à jouer.

Si le jeu est amusant, il est surtout bourré de vertus. Il améliore la concentration, la patience, la persévérance. Il développe la mémoire, l’intuition et la capacité d’analyse. Bref : voilà un jeu éducatif dont, hélas, l’école se sert assez peu.

Le 15 mars 2012, le Parlement européen a invité les Etats membres à introduire le jeu d’échecs à l’école. La Hongrie et l’Espagne ont embrayé et intégré l’apprentissage des échecs dans le cursus scolaire. A ce stade, et pour sortir du périmètre européen, on estime que plus de 30 pays ont invité les échecs dans leurs pratiques scolaires.

Et chez nous ?

Eh bien, enfin, ça bouge…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs