Accueil Belgique

Le Parlement européen se voit trop à l’étroit dans ses bâtiments bruxellois

Le « Caprice des Dieux » serait dans un état de délabrement avancé. Il devrait être totalement rénové, et le Parlement aurait besoin à terme de quelque 700 bureaux supplémentaires.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

C’est un joli lièvre qu’a levé le site d’informations Politico.eu, même si le sujet en est encore à un stade extrêmement précoce. Dans une note présentée au bureau du Parlement européen (c.-à-d. le président, les vice-présidents et les questeurs), le secrétaire général de l’institution Klaus Welle a dressé un état des besoins immobiliers à venir du PE. Selon cette note, que Le Soir s’est procurée, l’institution devrait trouver à moyen terme (2019) l’équivalent de 750 bureaux supplémentaires. Ce chiffre tient déjà compte du bâtiment Martens en cours de construction, au coin de la rue Belliard et de la rue de Trèves.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs