Accueil Économie

Blanchiment d’argent de la drogue: 36 interpellations en France, Pays-Bas et Belgique

Les gendarmes ont également saisi 2,5 millions d’euros en liquide, sept kilos d’or et 10 kilos de cocaïne.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

Trente-six personnes ont été interpellées lundi soir en France, aux Pays-Bas et en Belgique dans le cadre du démantèlement d’un réseau de blanchiment visant en particulier des collecteurs d’argent récupérant l’argent généré par des trafics de drogue en France, a-t-on appris jeudi de source proche de l’enquête.

Plus de 2 millions d’euros en liquide

Les gendarmes de la section de recherche de Marseille et de celle de Paris, sous l’autorité de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, ont également saisi 2,5 millions d’euros en liquide, sept kilos d’or et 10 kilos de cocaïne, a-t-on précisé de même source, confirmant une information révélée par M6.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Emploi: la «grande démission» ne touche pas (encore) la Belgique

Pourquoi le Belge hésite-t-il à quitter son emploi, alors que le phénomène de la « grande démission » volontaire fait rage aux Etats-Unis et s’invite désormais en France ? Les spécialistes avancent leurs explications. Et avant tout la protection que représente chez nous l’indexation automatique des salaires en période d’inflation.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs