Accueil Belgique Politique

La règle sur le décumul wallon restera inchangée

Le critère des 50.000 habitants était bien « ce qui était convenu », nous confirme-t-on. Mais la pression de l’opinion et de la presse était très forte sur ce qui s’apparentait à une marche arrière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Jeudi en début de soirée, soit trente-six heures avant la publication des informations du Soir (lire l’édition de ce mercredi), les présidents du PS, du CDH et du MR ont publié un communiqué dans lequel ils annoncent « la décision (…) de ne pas modifier les règles relatives au cumul des mandats en Wallonie. » Pour rappel, Elio Di Rupo, Benoît Lutgen et Olivier Chastel s’étaient saisis de cette question dans le cadre de discussions plus larges sur diverses dispositions électorales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Vigneron Gérard, vendredi 25 novembre 2016, 8:30

    C'est une bonne nouvelle que le monde politique comprenne (un peu) que le temps des petites "combines" ne passent plus auprès des citoyens. Si l' on continue à ne pas écouter ce que les gens pensent du monde politique, ils se tourneront vers les votes extrêmes qui mettront à mal la démocratie.

  • Posté par Smets Marie-jose, vendredi 25 novembre 2016, 6:04

    De toute manière, le mal - ou le bien, c'est selon - est fait. La confiance du citoyen lambda dans les partis traditionnels s'est évaporée.

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs