Accueil Monde France

Fillon et Juppé, un duel très courtois

Les deux finalistes de la primaire ont exposé leur projet sans cogner. Alain Juppé, qui n’avait rien à perdre, n’a lancé que quelques escarmouches. François Fillon n’a rien perdu de sa maîtrise. Dimanche soir, ils devront se réconcilier

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

« A imez-vous les uns les autres », dit-on dans les églises. Ou « Tendez l’autre joue ». Dans le dernier débat avant la primaire de la droite, les deux finalistes sont pratiquement allés davantage à la communion catholique qu’à la confrontation cathodique. Ce jeudi soir, sur TF1, France 2 et France Inter, Alain Juppé n’avait plus rien à perdre face à François Fillon, grand favori du second tour après son triomphe dimanche dernier. Mais si le maire de Bordeaux s’est essayé à quelques escarmouches, c’était à fleurets très mouchetés. Il s’est montré à peine plus incisif dans ce face-à-face qu’il ne l’avait été lors des débats d’avant le premier tour lorsqu’ils étaient encore sept candidats derrière leur pupitre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs