Accueil Économie

Paul Furlan accusé de négligence à la Cwape

L’interview du patron de la Cwape a fait beaucoup de bruit. Au point que le gouvernement a décidé de l’évincer rapidement. Ce qui s’annonce complexe.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

C ’est la guerre entre Paul Furlan et le patron de la Cwape », titrions-nous ce jeudi. Les mots sont un peu forts, mais le climat est tendu entre les deux hommes. Tendu au point que le sujet a atterri en urgence sur la table du gouvernement wallon. Et que des premières sentences sont tombées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Colmant Mathieu, vendredi 25 novembre 2016, 11:37

    En fait, dès que cela parle d'énergie, nos ministres "oublient" de travailler. Quel que soit le niveau ou le parti...

  • Posté par Lemaire Paul, vendredi 25 novembre 2016, 9:57

    Encore une occasion à ne pas rater pour placer des amis incompétents.

Aussi en Économie

Emploi: la «grande démission» ne touche pas (encore) la Belgique

Pourquoi le Belge hésite-t-il à quitter son emploi, alors que le phénomène de la « grande démission » volontaire fait rage aux Etats-Unis et s’invite désormais en France ? Les spécialistes avancent leurs explications. Et avant tout la protection que représente chez nous l’indexation automatique des salaires en période d’inflation.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs