Accueil Culture Musiques

Vianney, ce galopin qui ne se plaint pas

Dans la foulée du succès de son premier album, Vianney revient avec la même saveur entre « Le fils à papa » et « Quand je serai père ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Vianney Bureau de son vrai nom, 25 ans, est sans doute ce qui est arrivé de mieux à la chanson française de ces dernières années. Surtout dans un pays où, pour le moment, l’anglais et le rap tiennent le haut du pavé. Il a suffi du seul « Pas là », tube avéré, pour que plus de 50.000 personnes aillent plus loin et découvrent les grandes qualités de tout l’album, Idées blanches, certifié disque d’or et album de l’année aux Victoires de la musique.

La tournée, seul avec sa guitare, fut longue, mais cela ne l’a pas empêché d’écrire onze nouvelles chansons à découvrir sur son deuxième album éponyme, à paraître ce vendredi. «  Je n’ai jamais cessé d’écrire, nous a confirmé Vianney. Dans le tour bus, n’importe où. De chanter le premier album tous les soirs, ça me donnait de l’oxygène la journée de me mettre à écrire. J’ai hyper bien vécu ces deux années, que la suite ne risquait pas, dans ma tête, de devenir un enfer. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs