Accueil Monde France

Attaque dans une maison de retraite pour moines en France: un suspect identifié

Selon le procureur, il n’y a « aucun élément » liant l'affaire au « terrorisme islamiste ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Un «suspect» a été identifié et une «piste locale» est privilégiée dans l’enquête sur le meurtre commis jeudi soir dans une maison de retraite de Montferrier-sur-Lez (Hérault), a déclaré vendredi le procureur de la République à Montpellier Christophe Barret.

«Les motivations de (l’auteur de l’homicide) restent inconnues de manière précise», a ajouté le procureur au cours d’une conférence de presse. Une arme factice de type Airsoft -des armes qui tirent des petites billes- a été trouvée dans un véhicule retrouvé à proximité de l’établissement, a encore poursuivi le magistrat. «Il n’y aucun élément qui permette de rattacher les faits à du terrorisme islamiste», a encore ajouté M. Barret.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs