Accueil Société Régions Brabant wallon

Redorer le métier de fleuriste

Joëlle Ghion présentera ses compositions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 2 min

Sa fleur préférée est la rose, même s’il y en a aujourd’hui « de toutes les tailles et de toutes les couleurs ». Sa dernière folie aura été de tapisser la grange d’une ferme de « cent cinquante amaryllis à l’occasion d’un mariage ». Elle vous demande d’oublier le langage des fleurs, « complètement obsolète puisqu’il date du Moyen Âge. Il faudrait le réinventer car la liste des fleurs a considérablement augmenté. » Et, surtout, ne lui dites pas que le chrysanthème est une fleur de deuil : « On l’a choisie pour commémorer le 11 novembre car c’était la seule fleur disponible à cette période-là. Dans les pays asiatiques, c’est la fleur de la renaissance. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs