Accueil Belgique Politique

Une audition cruciale pour la commission attentats

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

J e ne peux que conclure qu’une personne a été pour le moins négligente, pas très proactive ni très engagée. Une personne issue de l’appareil judiciaire a gaffé. »

Ces mots, ce sont ceux de Jan Jambon (N-VA), ministre de l’Intérieur, prononcés le 25 mars, à la Chambre, juste après les attentats de Bruxelles. Et la personne ainsi incriminée, c’est Sébastien Joris, l’officier de liaison belge au consulat de Belgique à Istanbul. Ce lundi, l’officier viendra donner sa version des faits devant les députés, à huis clos.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs