Accueil Belgique

FEF et Unécof: «Pourquoi un examen de médecine alors qu’il y a pénurie?»

Opaline Meunier, la présidente de l’Unécof, et Maxime Mori, le président de la FEF, s’expriment sur l’avant-projet de décret qui organise l’accès aux études de médecine et de dentisterie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Opaline Meunier, la présidente de l’Unécof, et Maxime Mori, le président de la FEF, sont ce samedi 26 novembre les invités du Grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première. Ils s’expriment sur l’avant-projet de décret qui organise l’accès aux études de médecine et de dentisterie, mais aussi sur les conclusions de l’enquête « Génération Quoi ? ».

Voir la vidéo sur mobile

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Bosman Josephine, dimanche 27 novembre 2016, 16:17

    Pourquoi un examen de médecine alors qu’il y a pénurie? Ce titre interpelle. C'est justement quand il y a pénurie qu'il faut les meilleurs!

  • Posté par Weytsman Armand, samedi 26 novembre 2016, 19:21

    Un GRAND MERCI à la jeunesse; Oser et que ce monde politique sclérosé comprenne enfin qu'il n'est plus représentatif de la société!!!

  • Posté par Lavenne Eric, samedi 26 novembre 2016, 18:10

    correction: mais, probablement , ici, ceci, s'avère ...aussi....

  • Posté par Lavenne Eric, samedi 26 novembre 2016, 18:02

    Mais , il semble un peu exact , que l'examen d'entrée en médecine (en simplifiant à l' extrême quant aux prérequis obligés) pourrait faire songer à celui de polytechnique ??? Mais probablement s'avère aussi intellectuellement restreint.

  • Posté par Lavenne Eric, samedi 26 novembre 2016, 17:48

    en votre domaine. J'insiste, une fois encore sur ceci :Dans ce même journal , de bonnes réponses à vos questions ont été évoquées ou proposées par des personnes de choix en ce qui vous "concerne "; si vous les jugiez trop restrictives relativement à la localisation de la pratique ; la seule idée fausse en ce domaine aurait été , d'envoyer un praticien , là où 10 s'avéraient nécessaires

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs