Accueil Belgique Politique

Bart De Wever provoque le CD&V et ignore Kris Peeters

Alors que le CD&V se réunissait en congrès ce week-end, le président de la N-VA, dans une interview, a exclu toute taxation des plus-values, une demande CD&V précisément. Et à Anvers, le leader N-VA n’a pas serré la main du chrétien-démocrate…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le CD&V reste de marbre, ses principaux dirigeants gardent leur sang-froid, mais ça bout à l’intérieur… Contacté dimanche, Kris Peeters livre ce commentaire lapidaire et néanmoins révélateur : « Nous ne répondons pas aux provocations de Bart De Wever, à des propos qui polarisent, qui sont très agressifs à notre endroit, car nous ne voulons pas entrer dans la polémique, cela suffit, les gens attendent autre chose. Quant aux plus-values, je renvoie simplement au Premier ministre, Charles Michel, qui a pris les choses en main pour coordonner lui-même les travaux sur les trois dossiers en même temps : plus-values, impôt des sociétés, mobilisation de l’épargne ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs