Accueil Sports Football

Anderlecht - Mouscron: René Weiler sauve sa tête, Glen De Boeck s’enfonce (7-0)

Trois jours après sa victoire européenne en Azerbaïdjan, Anderlecht a très facilement confirmé en championnat. Grâce à ces deux succès d’affilée, René Weiler se donne un peu d’air. Pour Glen De Boeck, les carottes semblent presque cuites…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ce sont deux entraîneurs sous haute pression qui s’affrontaient hier soir au stade Constant Vanden Stock. Et le seul qui n’en sort pas perdant, mais pas encore nécessairement gagnant pour autant non plus, c’est René Weiler.

Le Suisse, dont on sait que la tête ne tient plus à grand-chose, a cette fois eu une gestion intelligente et a sans doute regagné quelques points. Il a été très rapidement rassuré sur son sort. Face à une équipe d’une infinie faiblesse, Anderlecht n’aura en effet mis qu’une minute à prendre l’avantage. Avec un score de 4-0 à la pause et un Matej Delac en victime consentante dans le but mouscronnois, le Sporting a très vite et trop facilement assuré sa première victoire en championnat depuis le 26 octobre (face à Malines). Pour la première fois depuis le 2 octobre et le succès au Standard, les Mauves sont également parvenus à s’imposer trois jours après une rencontre européenne. Voilà qui devrait regonfler leur moral qui, jusqu’au déplacement à Bakou, était au plus bas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs