Accueil Société Régions Bruxelles

Une taxe pour danser au Bonnefooi

La Ville de Bruxelles réclame 40 centimes par danseur à l’établissement.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

Et si votre déhanché valait 40 centimes ? C’est ce que semble croire la Ville de Bruxelles qui a déterré sa « taxe danse ». Et c’est le Bonnefooi, lieu apprécié des oiseaux de nuit bruxellois, qui en a fait dernièrement les frais. Nicolas Boochie, programmateur pour le bar situé en plein cœur de la capitale, a reçu la visite d’un inspecteur la semaine passée. Le couperet tombe : l’établissement devra s’acquitter de 40 centimes par personne et par nuit. Contacté par nos confrères de Bruzz, le jeune homme confie croire à une blague. Avant de déchanter en faisant l’addition. Parce qu’à raison d’une cinquantaine de personnes par soir en moyenne, la facture gonfle… et s’élève à 2.000 euros par an. Une somme dont le programmateur s’acquittera «  évidemment  » mais qui pourrait selon lui « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs